91 villes où il faut livrer avec Uber Eats cet été. En savoir plus

Foodora ferme, mais avec classe

Publié le
Mis à jour le
3 min de lecture
0 commentaire

Il y a quelques jours, Foodora a offi­ciel­le­ment annoncé sa fer­me­ture. La date était fixée au 28 Sep­tembre 2018 mais a été avancée au 13 Septembre.

Foodora ferme

Une fermeture stratégique

Foodora était à vendre depuis le 3 Août. Faute d’a­che­teur et malgré les bonnes per­for­mances de l’en­tre­prise, Deli­ve­ry Hero — qui possède Foodora — est contraint de cesser son acti­vi­té en France.

« La prin­ci­pale raison, c’est que nous nous trou­vons trop loin du numéro 1 », a expli­qué Deli­ve­ry Hero. En effet, Foodora ne s’est pas étendu sur le ter­ri­toire fran­çais depuis mi-2017 alors que la concur­rence, notam­ment Uber Eats et Deli­ve­roo, ouvre de nou­velles villes qua­si­ment tous les mois.

Dans la Food­Tech, si l’on n’a­vance pas, c’est la mort assurée. Après Take Eat Easy en 2016, Foodora en paye le prix fort en 2018.

La classe finale

On peut repro­cher ce que l’on veut à Foodora, mais la gestion de cette fin d’ac­ti­vi­té est exem­plaire. C’est à l’op­po­sé de ce que nous avions pu voir avec Take Eat Easy en 2016. Cette fois, l’en­tre­prise ne ferme pas du jour au len­de­main et a les fonds pour payer ses cour­siers jus­qu’au bout.

La fin originellement prévue

Afin d’ex­pli­quer la situa­tion, ils ont envoyé ce mail à tous les livreurs Foodora :

Bonjour à tous,

Suite à l’annonce de la mise en vente de Foodora France le 3 août dernier par Deli­ve­ry Hero, nous n’avons pas été en mesure d’identifier un inves­tis­seur en mesure de garan­tir les fon­de­ments de notre iden­ti­té (notam­ment la garan­tie d’une rému­né­ra­tion fixe horaire). Foodora France cessera par consé­quent son acti­vi­té le 28 Sep­tembre 2018.

Nous sommes navrés d’en arriver à cette situa­tion mais néan­moins très fiers d’avoir col­la­bo­ré avec vous lors des 3 der­nières années pour créer l’un des acteurs majeurs de la livrai­son de res­tau­rants en France. Concer­nant la suite, le volume de com­mande étant logi­que­ment amené à se réduire à partir de cette annonce il est pro­bable que le nombre de shifts pro­po­sés dimi­nue­ra signi­fi­ca­ti­ve­ment dès aujourd’hui.

Confor­mé­ment au contrat de pres­ta­tion de ser­vices établi entre Foodora France et votre micro-entre­prise, cet e‑mail consti­tue une noti­fi­ca­tion écrite de rupture de col­la­bo­ra­tion. Le préavis court jusqu’au 28 Sep­tembre 2018. Nous renon­çons irré­vo­ca­ble­ment à la res­ti­tu­tion du maté­riel qui vous a été prêté. Votre chèque de caution sera donc détruit.

Il n’y a pas d’inquiétude à avoir concer­nant le paie­ment de vos fac­tures nous effec­tue­rons bien entendu le règle­ment de toutes les pres­ta­tions effec­tuées jusqu’au dernier jour. Les pré-fac­tures pour les shifts qui seront effec­tués entre le lundi 20 Août 2018 et le 28 Sep­tembre 2018 seront envoyées le 1 Octobre 2018. Les fac­tures sont à envoyer avant le 3 Octobre 2018 à 12h. L’ordre de vire­ment partira le 4 Octobre dans la matinée. L’opération sera répétée le 10 Octobre.

Nous vous remer­cions à nouveau et vous sou­hai­tons une excel­lente continuation !

L’Équipe Foodora

La vraie fin

Foodora a donc eu bien des dif­fi­cul­tés à réa­li­ser son dernier mois. Par consé­quent, ils arrêtent plus tôt que prévu initialement.

Bonjour à tous,

Du fait de la baisse signi­fi­ca­tive du nombre de com­mandes et d’une moindre dis­po­ni­bi­li­té des cour­siers suite à l’an­nonce de la fin de notre acti­vi­té, nous ne serons mal­heu­reu­se­ment pas en mesure d’as­su­rer le service de livrai­son à partir demain — jeudi 13 Sep­tembre à 17h30.

Par consé­quent, les pré-fac­tures pour les shifts qui ont été effec­tués entre le lundi 20 Août 2018 et le jeudi 13 Sep­tembre 2018 seront envoyées le 17 Sep­tembre 2018. Les fac­tures sont à envoyer avant le 18 Sep­tembre 2018 à 12h. L’ordre de vire­ment partira le 19 Sep­tembre dans la matinée. L’opération sera répétée le 20 Sep­tembre à 12h puis une der­nière fois le 24 Sep­tembre 2018 à 12h.

Nous vous remer­cions à nouveau et vous sou­hai­tons une excel­lente conti­nua­tion !

Cor­dia­le­ment,

L'Équipe Foodora

L’après Foodora

La fer­me­ture de l’en­tre­prise est regret­table pour l’en­semble des cour­siers. En effet, grâce à sa rela­tive petite taille, Foodora était resté dans un esprit un peu plus fami­liale et « pro ».

L’en­tre­prise était la seule à pro­po­ser un minimum garanti tout le temps et des rému­né­ra­tions fixes cer­tains jours. Ainsi, elle offrait donc une cer­taine sta­bi­li­té pour les cour­siers. Le chan­ge­ment d’en­tre­prise va psy­cho­lo­gi­que­ment faire mal et va mettre un sacré coup dans le por­te­feuille des cour­siers Foodora.

Enfin, le plus gros pro­blème est que le nombre d’en­tre­prises se res­serre et on le sait, les mono­poles ne sont jamais bons pour per­sonne … Cepen­dant, de nou­veaux acteurs comme You2You arrivent sur le marché.