Supplyshop recrute des coursiers à Caen. En savoir plus

Comment devenir coursier (en 2020) ?

Publié le
Mis à jour le
5 min de lecture
91 commentaires

Que vous vouliez devenir livreur à vélo, en scooter ou en voiture, nous vous expli­quons comment devenir cour­sier le plus rapi­de­ment pos­sible tout en appre­nant toutes les facettes du métier.

Coursier New-Yorkais

Étape 1 : bien choisir les plateformes de coursier

Avant de com­men­cer à effec­tuer vos pre­mières démarches dans le but de faire des livrai­sons, il est pri­mor­dial de bien sélec­tion­ner les pla­te­formes de cour­sier. En effet, chaque pla­te­forme ayant un fonc­tion­ne­ment dif­fé­rent, il faut que vous preniez bien connais­sance des sub­ti­li­tés de chacune des pla­te­formes. Cela vous per­met­tra de maxi­mi­ser votre chiffre d’af­faires et d’é­vi­ter les mau­vaises surprises.

Étape 2 : choisir entre livrer à vélo, en scooter ou en voiture

Pour com­men­cer à faire vos pre­mières livrai­sons vous devez choisir si vous sou­hai­tez livrer à vélo, en scooter ou en voiture. Géné­ra­le­ment, pour la plupart des pla­te­formes, la livrai­son se fait à vélo. Néan­moins, cer­taines entre­prises acceptent que vous livriez en scooter ou en voiture.

Étape 3 : devenir livreur micro-entrepreneur (ex auto-entrepreneur)

Ensuite, pour pouvoir effec­tuer des livrai­sons, il faut que vous créiez abso­lu­ment une entre­prise. Le plus simple pour devenir livreur en vélo, en scooter ou en voiture, est de créer une micro-entre­prise de cour­sier.

Aujourd’­hui, les démarches pour créer une micro-entre­prise sont gra­tuites. Elles ne sont pas com­pli­quées, mais demandent du temps et peuvent devenir fas­ti­dieuses. Ainsi, pour vous sim­pli­fier la vie, vous pouvez faire appel à service payant à l’ins­tar de notre par­te­naire de confiance Hello My Busi­ness.

Étape 4 : demander l’ACRE pour payer moins de cotisations

Lorsque vous avez créé votre micro-entre­prise, vous pouvez deman­der à béné­fi­cier de l’ACRE. L’ACRE vous permet alors de payer 50 % de coti­sa­tions en moins la pre­mière année d’ac­ti­vi­té de votre micro-entreprise.

Cette aide n’est pas accor­dée auto­ma­ti­que­ment et n’est pas acces­sible à tout le monde. Ainsi, il faut en faire la demande et rentrer dans les cri­tères pour y avoir droit.

Étape 5 : s’inscrire sur les plateformes de livraison

Une fois que vous avez atten­ti­ve­ment fait le choix des pla­te­formes pour les­quelles vous sou­hai­tez livrer et que votre votre micro-entre­prise est en cours de créa­tion, vous pouvez com­men­cer à vous ins­crire sur les pla­te­formes.

Le pro­ces­sus d’ins­crip­tion se res­semble pour à peu près toutes les pla­te­formes. En effet, géné­ra­le­ment, cela com­mence par le rem­plis­sage d’un simple for­mu­laire. Ensuite, vous devrez envoyer quelques docu­ments. Enfin, parfois, vous devrez vous rendre dans les locaux de l’en­tre­prise pour fina­li­ser votre ins­crip­tion et signer votre contrat.

Pour ter­mi­ner votre ins­crip­tion sur les pla­te­formes de cour­sier comme Uber Eats, Stuart, Deli­ve­rooPharmao etc., comptez entre 1 et 3 semaines.

Étape 6 : se protéger avec une Responsabilité Civile Professionnelle

Lorsque l’on est cour­sier, se pro­té­ger est pri­mor­dial. Une Res­pon­sa­bi­li­té Civile Pro­fes­sion­nelle (RC Pro) permet de se pro­té­ger en cas d’ac­ci­dent res­pon­sable. Plus pré­ci­sé­ment, la RC Pro vous couvre pour tous dom­mages cor­po­rels, maté­riels et imma­té­riels causé à une autre per­sonne dans le cadre de votre acti­vi­té de livreur.

Ainsi, si vous êtes livreur à temps plein et pour plu­sieurs pla­te­formes à la fois, nous vous recom­man­dons vive­ment de vous pro­té­ger avec une Res­pon­sa­bi­li­té Civile Pro­fes­sion­nelle.

Étape 7 : comprendre la protection santé du livreur

Durant le pro­ces­sus de créa­tion de votre micro-entre­prise, vous allez très cer­tai­ne­ment voir les termes de sécu­ri­té sociale, de mutuelle ou de com­plé­men­taire. À pre­mière vue, cela peut sembler très flou. Nous vous aidons donc à com­prendre la sécu­ri­té sociale, les com­plé­men­taires et les mutuelles.

Étape 8 : s’équiper pour rouler en sécurité

Lorsque l’on fait de la livrai­son, surtout en vélo, l’équi­pe­ment est pri­mor­dial pour être le plus effi­cace pos­sible tout en restant en sécu­ri­té. Que ce soit avec un antivol, un casque ou de l’é­clai­rage un cour­sier se doit être bien équipé.

Étape 9 : choisir un sac adapté à la livraison

L’équi­pe­ment indis­pen­sable pour pouvoir effec­tuer vos pre­mières livrai­sons est le sac. Mais, le choix du sac peut devenir com­pli­qué, car beau­coup de cri­tères entrent en compte. En effet, il faut tenir compte de la forme du sac, de la capa­ci­té ther­mique de celui-ci à retenir le chaud ou le froid, de l’in­ves­tis­se­ment que vous êtes prêt à faire et du fait qu’il soit « brandé » (aux cou­leurs de la marque pour laquelle vous livrez) ou non. Ainsi, il est impor­tant de veiller à bien choisir son sac de cour­sier pour éviter de regret­ter votre choix après vos pre­miers shifts.

Étape 10 : apprendre les bases du métier

Fina­le­ment, une fois que vous êtes prêt à faire vos pre­mières livrai­sons, il est grand temps de com­prendre les bases du métier afin de réussir son premier shift, car une bonne pré­pa­ra­tion vous per­met­tra de réagir vite de ne pas perdre du temps. Ainsi, en allant plus vite, tout en restant en sécu­ri­té, vous pourrez maxi­mi­ser votre chiffre d’af­faires et donc vos revenus.

Étape bonus : rejoindre la communauté

Rejoi­gnez la com­mu­nau­té de cour­siers à vélo sur notre groupe Face­book et ins­cri­vez-vous à notre news­let­ter pour rester au courant de l’ac­tua­li­té du métier.