Supplyshop recrute des coursiers à Caen. En savoir plus

Devenir coursier : Choisir de devenir coursier à vélo, en scooter ou en voiture

Publié le
Mis à jour le
5 min de lecture
0 commentaire

Vous êtes sur le point de devenir cour­sier et vous ne savez pas quoi choisir entre un vélo, un scooter ou une voiture ? Nous vous guidons dans votre choix et nous vous donnons les avan­tages et incon­vé­nients de chaque véhi­cule pour faire de la livraison.

Aire de stationnement pour vélos

Faire attention en choisissant sa plateforme de coursier

Avant tout, pour devenir livreur, il est pri­mor­dial de regar­der les obli­ga­tions des pla­te­formes en ce qui concerne le véhi­cule de livrai­son que vous voulez choisir. En effet, toutes les pla­te­formes acceptent des cour­siers à vélo, mais ce n’est pas le cas pour les livreurs à scooter ou en voiture. Vous devez donc regar­der atten­ti­ve­ment notre tableau com­pa­ra­tif afin de voir avec qui vous pouvez tra­vailler et faire de la livrai­son en scooter ou en voiture.

Obtenir la licence pour livrer en scooter ou en voiture

Pour pouvoir livrer en scooter ou en voiture, il est néces­saire d’être titu­laire d’une licence de trans­port léger de mar­chan­dise. Elle est payante et néces­site une for­ma­tion d’une cen­taine d’heures, com­bi­nant examen théo­rique et pratique.

Choisir en fonction du temps de travail

La manière la plus simple pour choisir si vous devez livrer en vélo, en scooter ou en voiture et en fonc­tion du temps de travail que vous sou­hai­tez dédier à l’ac­ti­vi­té de livraison.

Si vous êtes coursier occasionnel

Si vous comptez rouler uni­que­ment le week-end ou quelques soirées par semaine, la ques­tion ne se pose même pas : pré­fé­rez le vélo clas­sique pour livrer. Il ne vous coûtera pas cher et sera simple à entretenir.

Pour une effi­ca­ci­té idéale, sans trop se fati­guer, nous vous conseillons les vélos à pignon fixe (fixie), les gravels ou les vélos de route. Le fixie est plus par­ti­cu­liè­re­ment adapté si votre ville n’est pas trop val­lon­née et que les routes sont de bonne qualité. Ce vélo est très prisé des cour­siers parce qu’il est à la fois léger et facile d’entretien.

Si vous êtes livreur entre 20 et 35 heures par semaine

À partir 20 heures par semaine, il est per­ti­nent de se poser la ques­tion de passer au vélo élec­trique ou non. Même si le vélo clas­sique reste sup­por­table et effi­cace, le vélo élec­trique permet de s’é­co­no­mi­ser et de mieux encais­ser les heures de livraisons.

Ainsi, en vous éco­no­mi­sant, vous pourrez mieux enchaî­ner les livrai­sons et maxi­mi­ser votre chiffre d’af­faires. Il est donc néces­saire de se poser et de faire vos calculs pour savoir si c’est ren­table ou non de passer à un vélo électrique.

Si vous êtes coursier plus de 35 heures par semaine

Si vous êtes un passionné(e) et que l’effort ne vous dérange pas, un pignon fixe ou un vélo de route fera très bien l’affaire. Mais, ne rechi­gnez pas sur l’entretien du vélo. En effet, les heures de livrai­son met­tront à mal les pièces sen­sibles de votre vélo tel que le dérailleur.

Si au contraire, vous n’aimez pas trop le sport, ce n’est qu’à partir des 35 heures par semaine que le scooter devient inté­res­sant à uti­li­ser. En effet, en faisant minimum 35 heures, vous pouvez ren­ta­bi­li­ser les frais engen­drés par l’u­ti­li­sa­tion du scooter (essence, assu­rance …). En dessous des 35 heures, c’est quasi-impos­sible de rentrer dans ses frais.

De plus, même avec un volume horaire élevé, nous ne vous recom­man­dons vrai­ment pas la voiture en tant que cour­sier indé­pen­dant, car il est qua­si­ment impos­sible de ren­ta­bi­li­ser les frais d’une voiture avec des courses à courtes distances.

Avantages et inconvénients de livrer à vélo

Livrer à vélo pré­sente de très nom­breux avan­tages et, comme dit au-dessus, c’est la solu­tion à pri­vi­lé­gier dans la plupart des cas. Voici donc quelques avan­tages du vélo :

  • En ville, le vélo permet de se dépla­cer plus rapi­de­ment qu’en scooter ou en voiture ;
  • Il n’y a pas d’es­sence ou d’as­su­rance à payer ;
  • Les frais d’en­tre­tien sont beau­coup moins élevés ;
  • C’est l’u­nique moyen d’ac­cé­der aux hypers-centres-villes ;
  • Le vélo est un véhi­cule écologique.

Néan­moins, le vélo pos­sèdes des incon­vé­nients qui sont non-négligeables :

  • Le vélo vous rend plus vul­né­rable sur la route ;
  • Les condi­tions de travail sont liées à la météo ;
  • Quand on sort du centre des villes, les dis­tances de livrai­sons peuvent rapi­de­ment aug­men­ter et les routes sont plus dangereuses.

Avantages et inconvénients de livrer en scooter

Comme nous l’avons dit pré­cé­dem­ment, livrer en scooter n’est pas la solu­tion la plus ren­table. Cepen­dant, le scooter pos­sèdent les avan­tages suivants :

  • Le scooter est moins fati­guant que le vélo ;
  • Les courses sont plus confortables ;
  • Vous vous dépla­cez plus rapi­de­ment dans les agglomérations.

Cepen­dant, en dessous des 35 heures de livrai­sons par semaine, les incon­vé­nients du scooter rendent son uti­li­sa­tion déconseillée :

  • Les frais sont élevés (assu­rance, essence …) ;
  • La météo influe sur les condi­tions de travail ;
  • Néces­site une licence de trans­port léger de marchandise ;
  • C’est un véhi­cule polluant ;
  • Lent en centre-ville.

Avantages et inconvénients de livrer en voiture

À l’ins­tar de ce que nous avons dit plus haut, nous vous décon­seillons for­te­ment de livrer en voiture malgré les avan­tages cités ci-dessous :

  • Les courses sont bien plus confortables ;
  • Peu importe la météo, vous serez tou­jours au sec ;
  • Le dépla­ce­ment est plus rapide dans les agglo­mé­ra­tions.

Malgré ces quelques avan­tages, la voiture a de trop nom­breux incon­vé­nients pour être ren­table en tant que cour­sier indépendant :

  • Les frais sont trop élevés (assu­rance, essence, entretien …) ;
  • Néces­site d’être titu­laire d’une licence de trans­port léger de marchandise ;
  • C’est un véhi­cule polluant ;
  • Impos­si­bi­li­té de se rendre des les hyper-centres-villes ;
  • Très lent en centre-ville.

Conclusion

Fina­le­ment, dans la majo­ri­té des cas, nous vous recom­man­dons d’ef­fec­tuer vos livrai­sons en vélo. Vous serez alors le plus poly­va­lent pos­sible et vous aurez accès au cœurs des villes. Ainsi, vous pourrez faire des livrai­sons ultra rapides et maxi­mi­ser votre chiffre d’af­faires tout en mini­mi­sant vos frais.