👀 Aides et conseils pendant le Covid-19 >>

Vélo, scooter ou voiture : quel véhicule choisir pour livrer ?

Publié le
Mis à jour le
4 min de lecture
9 commentaires

Vous êtes impatient de rouler et de gagner votre premiers euros. Mais, avant de vous lancer définitivement dans l’aventure, un choix crucial reste à faire : celui du véhicule. Alors, quel véhicule choisir : vélo, scooter ou voiture ?

Aire de stationnement pour vélos

Ayant fait vos démarches de micro-entre­pre­neur et vous étant ren­sei­gné sur les bases du métier, vous vous deman­dez s’il est plus judi­cieux d’effectuer ses livrai­sons en scoo­ter, voi­ture, vélo clas­sique ou vélo électrique.

Pour choi­sir votre fidèle com­pa­gnon, vous devez tenir compte de plu­sieurs fac­teurs :

  1. Les obli­ga­tions des plateformes
  2. Les avan­tages et incon­vé­nients du moyen de locomotion
  3. Les heures que vous sou­hai­tez réaliser

Les obli­ga­tions des plateformes 

Avant tout, il est pri­mor­dial de regar­der les obli­ga­tions des pla­te­formes en ce qui concerne le véhi­cule de livraison.

En France, Deli­ve­roo, Uber Eats, Stuart, Frich­ti et You2You exigent que les cour­siers livrent en vélo, clas­sique ou élec­trique.

Cepen­dant, dans de nom­breuses villes de France, il est pos­sible de voir beau­coup des gens livrer en scoo­ter ou en voi­ture. Mais, cela n’est pas pour autant légal. En effet, d’une part, les pla­te­formes ne l’au­to­risent pas. D’autre part, afin de livrer en scoo­ter ou en voi­ture, il est néces­saire de dis­po­ser d’une licence de trans­port léger de mar­chan­dise. Livrer sans cette licence est puni par la loi et de lourdes sanc­tions peuvent être appli­quées.

Les avan­tages et incon­vé­nients du moyen de locomotion 

Ensuite, il faut s’in­té­res­ser aux avan­tages et incon­vé­nients du vélo, du scoo­ter et de la voi­ture afin de livrer effi­ca­ce­ment tout en étant ren­table.

Livrer en vélo 

En met­tant à part le fait que livrer en vélo est l’u­nique moyen d’être cour­sier pour les pla­te­formes, le vélo est le moyen de loco­mo­tion le plus inté­res­sant pour livrer. Tou­te­fois, il pré­sente quand même des inconvénients.

👍 Les avan­tages du vélo 

  • En ville, le vélo per­met de se dépla­cer plus rapi­de­ment qu’en scoo­ter ou en voiture
  • Il n’y a pas d’es­sence ou d’as­su­rance à payer
  • Les frais d’en­tre­tien sont beau­coup moins élevés
  • C’est l’unique moyen auto­ri­sé pour livrer via les plateformes
  • Le vélo est un véhi­cule écologique

👎 Les incon­vé­nients du vélo 

  • Le vélo est plus vul­né­rable sur la route
  • Les condi­tions de tra­vail sont liées à la météo
  • Quand on sort du centre des villes, les dis­tances de livrai­sons peuvent rapi­de­ment aug­men­ter et les routes sont plus dangereuses

Tout savoir sur la nutri­tion, la pré­pa­ra­tion phy­sique et la récu­pé­ra­tion du cour­sier à vélo.

Livrer en scoo­ter ou en voiture 

Livrer en scoo­ter ou en voi­ture n’est pas clai­re­ment pas la chose la plus inté­res­sante pour maxi­mi­ser ses reve­nus. Ces véhi­cules pré­sentes trop d’inconvénients.

👍 Les avan­tages de la voi­ture et du scooter 

  • Le scoo­ter ou la voi­ture est moins fatiguant
  • Les courses sont plus confortables
  • On se déplace plus rapi­de­ment dans les agglomérations

👎 Les incon­vé­nients du scoo­ter et de la voiture 

  • Les frais sont très éle­vés (assu­rance, essence, entretien …)
  • Non auto­ri­sés par les plateformes
  • Néces­site une licence
  • Ce sont des véhi­cules polluants
  • Plus lent en centre ville et dans cer­taines agglomérations
velo_pignon_fixe

Choi­sir en fonc­tion du temps de travail 

Enfin, le choix du véhi­cule doit se faire en fonc­tion du nombre d’heures que vous allez réa­li­ser en tant que cour­sier.

Si vous êtes livreur occasionnel 

Si vous comp­tez rou­ler uni­que­ment le week-end ou quelques soi­rées par semaine, la ques­tion ne se pose même pas : pré­fé­rez le vélo clas­sique pour livrer. Il ne vous coû­te­ra pas cher et sera simple à entretenir.

Évi­tez les VTT et les vélos de ville. Ils sont bien trop lourds et pas du tout adap­tés à cette uti­li­sa­tion. Ces der­niers vous ralen­ti­ront à tel point que vous pour­riez finir par être dégoû­tés de la livraison.

Nous vous conseillons les vélos à pignon fixe (fixie), les gra­vels ou les vélos de route. Le fixie est plus par­ti­cu­liè­re­ment adap­té si votre ville n’est pas trop val­lon­née et que les routes sont de bonne qua­li­té. Ce vélo est très pri­sé des cour­siers parce qu’il est à la fois léger et facile d’entretien.

Les cour­siers à 35 heures et plus 

Pour une uti­li­sa­tion plus régu­lière, à savoir entre 20 heures et 35 heures par semaine, vous pou­vez envi­sa­ger de rou­ler en élec­trique, mais le vélo clas­sique reste sup­por­table.

Un vélo élec­trique vous coû­te­ra entre 1 000 et 2 000 € à l’achat. En loca­tion, cela sera aux alen­tours de 250 € par mois.

Cepen­dant, si vous faites plus de 35 heures par semaine et que vous tenez à tou­jours avoir vos genoux la qua­ran­taine pas­sée, nous vous conseillons d’opter pour un vélo à assis­tance élec­trique.

Si vous êtes un pas­sion­né et que l’effort ne vous dérange pas, un pignon fixe ou un vélo de route fera très bien l’affaire. Mais, ne rechi­gnez pas sur l’entretien du vélo. En effet, les heures de livrai­son met­tront à mal les pièces sen­sibles de votre vélo tel que le dérailleur.

La voi­ture ou le scoo­ter devient inté­res­sant au delà des 40 heures. Tou­te­fois, n’é­tant pas auto­ri­sés par les pla­te­formes, nous n’en par­le­ront pas plus et ne vous les recom­man­dons pas.

Fina­le­ment quel véhi­cule choisir ? 

En résu­mé, le véhi­cule à choi­sir pour être cour­sier est le vélo. Mis à part le fait que c’est le seul véhi­cule auto­ri­sé par les pla­te­formes, c’est aus­si celui qui pré­sente le plus d’a­van­tages com­pa­rés à ses inconvénients.

Le vélo clas­sique est pré­fé­rable pour les petits, moyens, voire gros rou­leurs. Tan­dis que le vélo à assis­tance élec­trique est presque indis­pen­sable pour les gros et très gros rou­leurs.

Afin de vous aider dans votre choix d’é­qui­pe­ments, vous pou­vez regar­der, notre guide pour choi­sir son sac, la sélec­tion d’é­qui­pe­ments éta­bli par la com­mu­nau­té ain­si que notre kit par­fait du cour­sier à vélo.