Tousfacteurs recherche des coursiers à Paris. Voir l'offre 👀
Questions fréquentes

Est-ce que en tant qu’étranger ou étudiant étranger, je peux devenir coursier à vélo ?

Publié le
Mis à jour le
27 commentaires
1 min de lecture

Un étudiant étranger ne peut pas devenir coursier à vélo en France. Par contre, un étranger peut à certaines conditions.

Tout d’abord, si vous avez une carte de séjour étu­di­ante, vous ne pou­vez pas devenir micro-entre­pre­neur. Vous devrez faire un change­ment de statut de visa. Toute­fois, si vous êtes un ressor­tis­sant algérien, vous pou­vez devenir micro-entre­pre­neur.

Cepen­dant, de manière générale, les plate­formes ne recru­tent mal­heureuse­ment plus les étu­di­ants étrangers.

Ensuite, si vous avez une carte de séjour autre que celle étu­di­ante, il faut dis­tinguer deux cas :

1. Si je suis ressor­tis­sant d’un état mem­bre de l’Union Européenne ou d’un des qua­tre pays de l’Association européenne de libre échange (Liecht­en­stein, Islande, Norvège ou Suisse) #

Vous pou­vez devenir micro-entre­pre­neur en France, comme si vous aviez la nation­al­ité française. Vous aurez sim­ple­ment besoin d’un passe­port ou d’une pièce d’identité des pays cités précédem­ment et de suiv­re les démarch­es pour devenir micro-entre­pre­neur.

2. Si je suis ressor­tis­sant d’un pays hors Union européenne et hors partenariat #

Tout d’abord, il faut que vous dis­posiez d’une adresse en France. Ensuite, vous aurez besoin d’une carte de séjour spé­ciale, la « carte de séjour tem­po­raire ». Elle autorise l’exercice d’une activ­ité com­mer­ciale, arti­sanale ou libérale en tant que micro-entre­pre­neur. Pour obtenir cette carte, con­tactez la pré­fec­ture du départe­ment de votre lieu de rési­dence. Ils vous don­neront tous les ren­seigne­ments sur les pièces à fournir et le dossier à préparer.

Lorsque vous avez votre carte en poche, il vous suf­fit sim­ple­ment de suiv­re les démarch­es pour devenir micro-entre­pre­neur.

Atten­tion, les démarch­es pour les étrangers sont assez vari­ables d’une pré­fec­ture à l’autre. Ain­si, avant de vous lancer dans quoi que ce soit, pensez au préal­able à pren­dre contact.