👀 Rejoignez la newsletter pour recevoir des offres d'emploi personnalisée. S'inscrire !
Questions fréquentes

Combien gagne un livreur Uber Eats ?

Publié le
Mis à jour le
0 commentaire
2 min de lecture

Combien gagne un livreur Uber Eats ? Quelle est la rémunération (salaire) d'un coursier Uber Eats ? Nous répondons à ces questions en faisant des simulations.

La tari­fi­ca­tion des courses chez Uber Eats
#

Avant d’ef­fec­tuer des simu­la­tions, il faut savoir que depuis le 25 Sep­tembre 2019, la tari­fi­ca­tion des courses a chan­gé pour les nou­veaux livreurs Uber Eats. Les anciens cour­siers de la pla­te­forme ont eu le choix de pas­ser ou non à cette nou­velle tarification.

Nouvelle tarification uber eats
Nouvelle tarification uber eats

Quelques simu­la­tions de rému­né­ra­tion (salaire) chez Uber Eats #

Nous allons vous pré­sen­ter quelques simu­la­tions de rému­né­ra­tion (salaire) lorsque l’on tra­vaille avec Uber Eats. Ces simu­la­tions sont effec­tuées avec la nou­velle tari­fi­ca­tion d’U­ber Eats, à Paris, et avec l’aide de notre tableau com­pa­ra­tif des rému­né­ra­tions (salaire) Uber Eats.

La for­mule pour cal­cu­ler ce que vous tou­chez réel­le­ment, c’est-à-dire après les déduc­tions de frais de ser­vice, de TVA et de coti­sa­tions sociales, est la sui­vante : chiffre d’af­faires — (chiffre d’af­faires * taux de frais de ser­vice) — (chiffre d’af­faires * taux de frais de ser­vice * taux de TVA) — (chiffre d’af­faires * taux de coti­sa­tions sociales).

Par exemple pour un chiffre d’af­faires de 5,13 € et un taux de coti­sa­tions à 5,5 % : 5,13 — (5,13×0,05) — (5,13×0,05×0,2) — (5,13×0,055) = 4,54 €.

Com­bien gagne par heure un livreur Uber Eats ? #

En moyenne, chez Uber Eats, en fonc­tion de la dis­tance et du temps d’at­tente, il est pos­sible d’ef­fec­tuer 2 à 6 livrai­sons par heure. Pre­nons alors l’exemple de 3 courses, plu­tôt courtes, effec­tuées à Paris et avec la nou­velle tarification :

  1. 2,00 km = 4,70 € ;
  2. 2,75 km = 5,34 € ;
  3. 3,00 km = 5,55 €

Cela fait donc un chiffre d’af­faires de 15,59 € pour 3 courses Uber Eats. À cela vous devez enle­vez les 5 % de frais Uber Eats, les coti­sa­tions sociales et la TVA à payer. Avec l’ACRE en pre­mière année, cela veut dire que vous gagne­riez réel­le­ment 13,80 € avec Uber Eats.

Com­bien gagne par jour un cour­sier Uber Eats ? #

Admet­tons main­te­nant que vous arri­viez à faire 2 à 3 courses par heure pour une moyenne de 14 € de chiffre d’af­faires. Pour 3 heures de tra­vail cela fait 42 € et 4 heures le soir, cela donne 56 €. Donc, un total de 98 € de chiffre d’af­faires par jour de 7 heures.

Tou­jours en par­tant du pos­tu­lat que vous ayez l’ACRE en pre­mière année, cela veut dire que vous gagne­riez réel­le­ment 83,79 € par jour avec avec Uber Eats.

Com­bien gagne par mois un livreur Uber Eats ? #

Si nous repre­nons les 98 € cités pré­cé­dem­ment et que l’on mul­ti­plie cela par 5 jours/​semaine * 4 semaines de tra­vail, cela donne un total de 1 960 € de chiffre d’af­faires. Ain­si, avec l’ACRE en pre­mière année, vous gagne­riez réel­le­ment 1 734,6 € par mois avec Uber Eats.

Vous êtes per­du avec toutes les décla­ra­tions liée à l’en­tre­prise ? Nous vous expli­quons toutes les décla­ra­tions à réa­li­ser avec Uber Eats.

Cri­tique de ces simu­la­tions #

Ces simu­la­tions ne sont que des hypo­thèses et sont loin de reflé­ter la réa­li­té du ter­rain. Cepen­dant, elles per­mettent de se don­ner une idée de com­bien peut gagner un livreur Uber Eats.

Il faut abso­lu­ment gar­der en tête que de nom­breux fac­teurs vont faire que le chiffre d’af­faires d’un cour­sier fluc­tue énor­mé­ment. Nous pou­vons par exemples cités ces para­mètres qui font varier le chiffre d’af­faires d’un coursier :

  • Le temps d’at­tente avant d’ob­te­nir une commande ;
  • Le temps d’at­tente au restaurant ;
  • Le temps d’at­tente chez le client ;
  • La période de l’année ;
  • Le nombre de livreurs connectés ;
  • La météo ;
  • La ville ;
  • Les bonus, primes et multiplicateurs ;
  • Les pour­boires ;
  • La vitesse à laquelle vous roulez ;
  • Le res­pect du code de la route